Reconversion Professionnelle : passer à l’action

Dernier article d’une série de 3 volets dédiée à la reconversion professionnelle. Si tu n’as pas lu les articles précédents, je t’invite à le faire avant d’aborder cette étape. J’y évoque les bonnes questions à se poser avant d’envisager une réinvention professionnelle (ici) et je te donne des pistes pour que tu te reconnectes à tes aspirations profondes et que tu puisses découvrir ton activité de cœur (ici). Deux étapes essentielles pour une reconversion réussie.

Une fois que c’est fait, nous pouvons passer à la 3ième étape : la construction de ton projet et le passage à l’action. C’est à ce niveau que la peur de se lancer, la peur de se tromper, de ne pas réussir, les doutes, le besoin de sécurité et le manque de confiance en soi peuvent surgir. En effet, à cette étape le mental peut prendre beaucoup de place et empêcher de concrétiser ce projet qui fait tant vibrer.

 C’est ce que j’aborde aujourd’hui : comment construire et oser concrétiser son projet de reconversion ?

C’est parti !

 

La phase de réflexion et de construction :

As-tu une idée claire du métier que tu veux exercer ?

Te sens-tu prête à passer à l’action ou bien es-tu toujours en phase de réflexion ?

La phase de réflexion est une étape qui parfois peut prendre beaucoup de temps. Il se peut qu’à ce stade tu remettes en question ton projet de reconversion et que finalement tu te dises que ton métier actuel n’est pas si mal que ça. En fait, il se peut que la peur de l’inconnu et le besoin de sécurité soient tellement présents que tu n’écoutes plus ton cœur et tes désirs profonds. Si c’est le cas, tu peux te poser la question suivante : 

 

  • Même si j’ai peur, j’ai envie de quoi ?

Tu as peut-être peur aujourd’hui de sortir de ta zone de confort. C’est comme si tu restais dans ton canapé au lieu d’aller courir. En effet, c’est beaucoup plus confortable de rester dans son canapé que de se lever et d’aller dehors transpirer ! Or, tu comprends bien l’impact que cela a de rester dans son confort à long terme. Même si sur le moment ta séance de sport n’est pas si agréable, les bénéfices que cela te procurera à court terme mais aussi à long terme ne sont absolument pas négligeables. 

    Demande toi si c’est le cas :

    • Quels sont les bénéfices à rester dans ma situation actuelle ?
    • Quels sont les bénéfices à changer ?

    Et puis, cela m’amène à te parler des regrets. Combien de fois tu as culpabilisé à rester dans ton canapé (dans ta zone de confort) ?

    Dans le cas où tu décides de ne pas sauter le pas, sache qu’il se peut que tu risques d’avoir un jour ou l’autre des regrets. D’ailleurs un des éléments qui m’a permis de franchir le pas de la reconversion c’est le sentiment que j’allais le regretter toute ma vie si je ne tentais pas.

    Pour cela, je me suis posée la question suivante :

      • Imagine qu’il ne te reste plus qu’un an à vivre, quelles choses tu veux voir, accomplir, et dire pour partir heureuse et le cœur léger ?

      Par ailleurs, il se peut aussi que tu hésites encore car tu n’as pas bien cerné ton projet.

      As-tu récolté assez d’informations ? Car pour choisir en conscience, il faut être préparé et équipé.

      Je t’invite à aller récolter des informations sur le (les) métier(s) que tu as en tête.

      Pour cela, tu peux commencer par aller voir sur internet mais je te recommande vivement de contacter des professionnels (et c’est encore mieux si tu peux faire un stage).

        Exemple d’informations à récolter :

          • Quelles sont les principales tâches du métier ?
          • Quelles sont les aspects positifs et négatifs du métier ?
          • Quelles sont les compétences / formations nécessaires ?

        Même si tu es sûre de ton choix, je te conseille vraiment d’échanger avec des professionnels pour qu’ils te parlent de leur quotidien. Parfois il existe un réel fossé entre l’image que tu as du métier et la réalité. C’est important que tu aies une vision claire et que tu saches dans quoi tu t’engages pour réussir ta reconversion.

        Maintenant que tu as récolté ces informations, je te propose de les confronter aux éléments de ta vie idéale (j’en parle dans cet article). Tu peux utiliser ces critères comme une grille décisionnelle.

        Puis demande toi : 

        • Est-ce que le métier en question répond bien à mes besoins et à mes envies ? 

        Sache que pour qu’une décision soit totale, il faut que tu allies à la fois le factuel /la raison mais aussi l’intuition.

        • Quels sont tes ressentis par rapport à cette activité ? Est-ce que tu ressens une sensation de lourdeur ? Ou est-ce qu’après avoir récolté les infos tu te sens attirée par ce métier ?

        S’il te manque des éléments pour trancher, retourne interroger des personnes avant de valider ou non ton choix.

        Passer le cap :

        Le passage à l’action, c’est le moment où tu te sentiras sûre de toi et de ton choix (cela te fait vibreeeer). Si ce n’est pas le cas, alors prends le temps de réfléchir et de creuser davantage. Ce n’est pas une course chronométrée mais un processus qui peut prendre du temps. C’est un réel cheminement et une vraie remise en question.

        Si tu te sens vraiment perdue et bloquée, alors n’hésite pas à faire appel à un professionnel qui va pouvoir t’aider à débloquer la situation. Il va pouvoir t’accompagner dans ton travail d’introspection, dans les prises de décision mais aussi le passage à l’action en travaillant sur tes peurs. 

        Passée l’euphorie d’avoir pris une décision, éclairci ton objectif et commencé à visualiser le changement, il est possible qu’à ce stade tu te dis : « oh là là mais par quoi je vais commencer ? ».

        Et c’est normal, pas de panique. A ce stade tu as l’impression que tu vas devoir franchir une montagne entière.

         Je sais ce que c’est, car je suis passée moi-même par là et c’est le cas de plein d’autres personnes. Sois tranquille, tu n’es pas la première à vivre cela et à te confronter à l’ascenseur émotionnel de la reconversion. Je vais te partager plusieurs éléments qui vont te permettre d’apaiser tout cela et de souffler un bon coup !

        Ce que je te propose, c’est de procéder de cette façon : la théorie des petits pas !

         

        • Quelles sont les grandes étapes par lesquelles tu vas devoir passer pour atteindre ton objectif final ? Et dans quel ordre ?

        Ce que je te propose ici, c’est de découper ton objectif global (changer de métier) en petits sous-objectifs : des étapes concrètes à franchir pour que tu transformes ta vision globale en éléments plus petits pouvant être mis en action, avec les échéances associées.

        Des pistes pour que tu détermines tes actions :

        • Vas-tu quitter ton job actuel (si oui comment : rupture conventionnelle, démission,…) ? Ou bien envisages-tu une transition plus douce (comme travailler à mi-temps, construire ton projet en parallèle de ton job actuel,…) ?
        • As-tu besoin de te former ? Si oui, tu vas devoir te renseigner sur les différentes formations possibles, leurs programmes, les droits à la formation,…
        • Si non, alors tu vas pouvoir réaliser ton CV et commencer à prospecter.
        • As-tu besoin de te renseigner sur les financements possibles ? Faire un point sur tes économies ? 

        Le rôle de la confiance en soi :

        Le processus de reconversion nécessite une bonne dose de confiance en soi.

        En fait, la confiance en soi c’est lorsque l’on sait que l’on a les ressources nécessaires pour passer à l’action. C’est croire en soi et en ses capacités. C’est être capable d’entreprendre de nouvelles choses, d’atteindre des objectifs fixés, de sortir de sa zone de confort, de faire preuve de persévérance. C’est donc grâce à elle qu’on entreprend et accomplit nos projets.

        Le manque de confiance en soi c’est lorsque l’on a envie d’entreprendre un projet mais que l’on est confronté à un flot de pensées et d’émotions qui nous bloquent complètement ou retardent l’atteinte de nos objectifs. Cela peut poser problème notamment lorsque le projet en question est un projet qui nous tient vraiment à cœur et qui va nous permettre d’avancer sur notre propre chemin du bonheur. D’où l’importance de booster sa confiance pour prendre conscience de son potentiel et suivre ses ambitions.

         Je te propose ici de faire le point sur toutes les ressources dont tu disposes et sur lesquelles tu pourrais t’appuyer pour te lancer.

        Pour cela tu peux :

        • Lister 5 accomplissements passés, petits ou grands et prendre un instant pour les observer.
        • De quoi as-tu fais preuve dans chacune de ses expériences ? de persévérance ? de courage ? de bonnes capacités d’organisation ? …
        • Comment vas-tu pouvoir t’appuyer sur ces ressources dans ton projet de reconversion ?

        Gérer ses peurs :

        La peur est là et c’est normal ! Mais ne laisse aucune de ces peurs t’empêcher de vivre pleinement et d’être pleinement qui tu es.

        Apprends à les reconnaître, à mettre des mots dessus et à les comprendre. Et adopte l’état d’esprit suivant : « J’ai peur mais j’y vais ». Car c’est en agissant que tu vas développer ta confiance et avoir de moins en moins peur.

        Pose l’intention dès à présent d’écouter ton cœur, et non ta peur. Pose l’intention de ne pas te laisser gouverner par ta peur et ton mental.

        Plus tu suivras ton intuition et plus tu sauras que ce que tu fais est bon pour toi et que c’est le bon chemin. Et parce que tu en seras convaincue que la peur ne pèsera plus dans ta décision d’agir.

         

        Si tu as des actions à mettre en place qui te font peur, demande-toi :

        • De quoi ai-je peur au fond ?
        • Quel serait le pire scénario possible ?
        • Et quel serait mon plan d’action dans ce cas ?
        • Qu’est-ce que je me promets à moi-même dans ce projet de reconversion ?

        Pour conclure :

        Si tu veux me contacter et me poser tes questions voire même me partager tes exercices et tes prises de conscience, tu peux m’envoyer à tout moment un mail à marjorieds.coach@gmail.com. Je serai ravie de te lire.

        La reconversion professionnelle ce n’est pas juste un changement de job. C’est bien plus que ça. C’est une reconnexion à soi et à ses aspirations, c’est une histoire profonde à la fois personnelle et professionnelle. La reconversion c’est reprendre les rênes de sa vie, c’est décider d’avancer sur son chemin du bonheur. C’est une véritable découverte de soi et de son potentiel. Certes, ce n’est parfois pas facile, mais ça en vaut tellement la peine. Partir à la recherche de sa vie idéale pour plus de joie, d’énergie, d’inspiration et d’authenticité. Ne perds pas cet objectif des yeux ni tous les bénéfices que cela va t’apporter de suivre ta voie. Et tu verras, une fois que tu trouveras pleinement ta place, tu libéreras de plus en plus ta vraie nature et découvriras même des talents naturels enfouis.

         

        Découvrir d’autres articles

        Féminin Sacré

        Féminin Sacré

        Coucou, Je suis ravie de te retrouver aujourd’hui avec cet article dédié au féminin sacré <3Nous entendons beaucoup parler du féminin sacré ces...